Mot du président

Au cours des années précédentes, les ventes d’Ergoresearch ont connu une importante augmentation. Entre 2005 et 2014, la Société a connu une croissance des ventes de 1 931 %, confirmant ainsi son statut de leader québécois dans la fabrication d’orthèses plantaires « intelligentes » sur mesure et d’orthèses de spécialité. L’année 2015 fut dédiée à la consolidation de nos acquis et au développement de la plateforme ERP-Santé qui supportera la croissance future. Dans ce contexte, nos résultats sont en recul cette année. Les produits s’élèvent cette année à 15 498 000$ en recul de 13% sur l’année dernière. Les produits de l’année dernière incluaient le produit non-récurrent de la monétisation de la technologie d’apnée du sommeil au montant de 589 948 $. Les produits de l’exercice courant ont été affectés par la fermeture de deux de nos laboratoires orthopédiques sur le territoire de Laval. Des charges non-récurrentes au montant de 339 912$, ont également affecté le bénéfice de l’année courante.

Au niveau du bilan, nous bénéficions toujours d’un équivalent-trésorerie de plus dix millions de dollars que nous comptons mettre à contribution dans les prochaines années. Cependant, à la lumière du recul observé des activités, en l’absence de déploiement de l’encaisse afin de propulser la croissance en 2015 et dans le cadre des normes IFRS, la direction a révisé les montants des impôts et crédits d’impôts différés apparaissant à l’actif d’un montant de 6 401 319 $. Ce réajustement n’a évidemment pas d’impact sur la trésorerie et la Société dispose toujours des mêmes attributs fiscaux (note 19). Le montant desdits attributs fiscaux apparaissant à l’actif sera révisé annuellement. Le résultat net et global de l’exercice s’élève donc à (7 023 218 $) cette année comparativement à 1 230 153 $ pour l’exercice clos le 30 juin 2014. Le BAIIA ajusté s’élève à 665 601 $ en 2015 comparativement à 2 247 785 $ pour la période terminée le 30 juin 2014. Les flux de trésorerie liés à l’exploitation sont, quant à eux passés de 1 774 141 $ en 2014 à 1 335 207 $ pour l’exercice terminée le 30 juin 2015.

La dernière année fut ainsi consacrée à consolider nos acquis et à jeter les bases de la croissance future. Nous avons simplifié l’organigramme corporatif en fusionnant huit entités légales. Nous avons également racheté notre partenaire minoritaire dans Orthoconcept (maintenant fusionnée avec Laboratoire Victhom inc) et ce, en plus de compléter trois grands chantiers :

  1. Nous avons complété l’implantation de notre plateforme ERP¹– Santé.
    a. Bien au-delà d’un ERP habituel, nous avons conçu un écosystème logiciel dans le domaine de la santé. Ainsi, nous avons développé et ajouté aux modules de base, un module point de vente, un module calendrier luimême lié au dossier patient électronique, un module de suivi pour nos unités de fabrication et conduit l’intégration de nos plateformes propriétaires tel que le tapis-capteur de pression et scanner 3D.b. En ayant ainsi intégré les outils de mesures, d’analyse et l’imagerie médicale aux dossiers patients, nous avons facilité la multidisciplinarité, la partage d’information et optimisé l’efficience des services au patient. Dans le contexte où l’accès à un médecin demeure un enjeu majeur, cet outil pourra devenir un facteur de développement intéressant pour les années à venir.
  2. La Société a complété le déploiement de sa nouvelle bannière en regroupant ses différentes divisions cliniques sous le nom « Équilibre ». Ainsi, Orthoconcept, Laboratoire Podotech, Laboratoire Langelier et Clinique du Pied Équilibre s’affichent depuis octobre 2014 sous une bannière commune. De par la nature de nos activités (sous ordonnances médicales), la transition vers une bannière unique est néanmoins complexe et nécessite une certaine période de transition. La direction voit cependant des avantages importants à ce regroupement sur le plan du marketing, de la représentation médicale et de la communication avec les patients.
    Enfin, la société détenait trois laboratoires dans la région de Laval avant la transition. Le regroupement a conduit à la fermeture de deux de ces laboratoires. La réorientation et le transfert des dossiers patients s’est bien effectué mais a affecté négativement une partie de nos revenus cette année.
  3. Malgré ce contexte où la stratégie de consolidation était de mise, la Société a intensifié ses efforts en Recherche et Développement. La Société détient aujourd’hui huit familles de brevets dans plus de douze pays en orthèses, prothèses, technologies médicales et bioniques humaines.a. L’équipe R&D travaille présentement sur quatre projets. Le Conseil national de recherches Canada (CNRC) et le conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. (CRSNG) ont accepté de contribuer au financement de ces projets et il appert, que suite à l’avancement de ces travaux, de nouveaux brevets pourront être déposés.b. D’autre part, des études cliniques confirmant l’efficacité de l’OdrA se sont poursuivies et nous prévoyons débuter la publication des résultats sous peu.

Développement et perspectives

Nos priorités actuelles et nos plans de développement comprennent les objectifs suivants :

  • Fort de notre encaisse et trésorerie, réactiver l’exploration d’autres acquisitions au Québec et partout au Canada.
  • Développer un concept multidisciplinaire qui regroupe, sous un même toit, « Equilibre » et des professionnels de la santé dédiés à l’orthopédie.
  • Poursuivre la mise en marché de l’orthèse de distraction brevetée OdrA.
  • Tirer profit des investissements sur notre plateforme ERP- Santé en accroissant l’efficacité du groupe.
  • Poursuivre nos investissements en Recherche et Développement (R&D).

Je tiens à remercier les employés du Groupe pour leur engagement et leur désir constant de s’améliorer. Le développement et le déploiement de notre plateforme ERP – Santé a nécessité une implication de tous les niveaux. Une telle réussite est remarquable dans le contexte où la taille du groupe est relativement petite et le potentiel de la plateforme important. L’évolution et l’engagement sont des valeurs qui nous rassemblent tous et qui nous ont permis d’accomplir de bien grandes choses cette année.

Je tiens aussi à souligner le travail de la haute direction, ma gratitude envers le conseil d’administration pour leurs conseils et orientations et enfin remercier nos actionnaires pour la confiance qu’ils nous témoignent.

Nous sommes tous confiants qu’Ergoresearch atteindra des nouveaux sommets en 2016 et poursuivra sa croissance pour les années à venir.

Sylvain Boucher
Président et chef de la direction.
Ergoresearch Ltd

1 Enterprise Resource Planning Software